Formation des jeunes dans les services de l’automobile et de la mobilite – communiqué de presse

publié le mardi 17 octobre 2017 à 08:39

Une forte hausse des effectifs d’alternants et un taux d’insertion professionnelle jusqu’à 88 %.

Avec plus de 56 000 jeunes en formation dans les domaines spécifiques de la branche, les effectifs à la rentrée 2016-2017 ont augmenté pour la deuxième année consécutive. Parmi eux, les contrats en apprentissage font un bond de 9 % avec 22 000 apprentis, et on comptabilise près de 3 000 contrats de professionnalisation, soit au total près de 25 000 alternants. Les jeunes ayant préparé un certificat de qualification professionnelle (CQP) bénéficient de la meilleure employabilité avec 88 % d’insertion.

Les effectifs en formation sont en progression…

56 155 jeunes sont en formation initiale dans les métiers de l’automobile, du camion, du cycle ou du motocycle, dont 44% sont en alternance. Portés par la reprise de l’emploi dans les entreprises de la branche, les effectifs en apprentissage progressent plus fortement (+ 9,1 % à la rentrée 2016) que ceux en lycée professionnel (+ 1,3 %).

… dans les quatre filières de formation

La majorité des effectifs en formation se situe dans la filière maintenance des véhicules particuliers (59,8 %) qui compte 33 578 jeunes en formation dont 42,8 % en alternance. Ces effectifs ont progressé de 4,6 % à la rentrée 2016.

La filière carrosserie - peinture compte 12 403 jeunes en formation (soit 22,1 % des effectifs totaux) dont

48,2 % en alternance. C’est la filière qui compte le plus grand nombre de jeunes en CAP et le plus grand nombre d’alternants, proportionnellement au nombre de jeunes inscrits dans la filière, l’expérience et l’acquisition du geste professionnel étant le plus important. Après une forte chute, les effectifs sont repartis à la hausse à la rentrée 2016, + 4,4 %.

La filière maintenance des véhicules industriels compte 4 808 jeunes en formation (8,6 % des effectifs totaux) dont 42,9 % en alternance. Compte tenu de l’évolution technologique de cette activité, les jeunes sont surtout formés au bac professionnel (70,4 %) et au BTS (11,4 %). Les effectifs ont progressé de 4 % à la rentrée 2016.

La filière maintenance des motocycles compte 3 651 jeunes en formation (6,5 % des effectifs totaux) dont 31,5 % en alternance. Les effectifs en apprentissage ont été divisés par deux en 10 ans, cependant, depuis deux ans, ils repartent à la hausse corrélativement à la reprise de l’emploi dans ce secteur d’activité

Une insertion professionnelle plus favorable pour les apprentis et les titulaires d’un CQP ou d’un BTS

65 % des apprentis sont en emploi sept mois après la fin de leur formation, contre 42,1 % des jeunes formés en lycée professionnel. La filière maintenance des véhicules industriels offre les meilleures chances d’insertion quel que soit le mode de formation.

Le certificat de qualification professionnelle (CQP), élaboré par la branche en réponse aux besoins des professionnels des services de l’automobile, est le meilleur dispositif pour s’insérer dans la branche : 88 % des personnes formées en CQP ont trouvé un emploi.

On note aussi que plus le diplôme est élevé meilleure est l’insertion professionnelle : 88,8 % des apprentis et 71,9 % des lycéens de niveau BTS sont en emploi.

L’obtention du diplôme, la détention du permis de conduire et la relation entreprises formatrice/formé sont autant de leviers pouvant favoriser l’insertion professionnelle des jeunes.

Télécharger l’étude de l’Observatoire de l’ANFA parue dans l’Autofocus 69

Télécharger le communiqué de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.

En savoir plus ok